Qu’est-ce que la vacance locative

Dans le cadre d’un investissement locatif, qui dit absence de locataire dit baisse de rentabilité. Pourtant, le marché locatif recense plusieurs propriétaires dans cette situation. Ces derniers sont encore obligés de s’acquitter des charges courantes, sans obtenir de loyer mensuel. Pour y pallier cette situation il existe des alternatives efficaces comme un investissement locatif colocation.

Définition de ce qu’on entend par vacance locative.

Qu’est ce que la vacance locative ?

La vacance locative désigne la période entre le moment où un locataire quitte le logement et le moment où un autre vient le remplacer. Il n’existe pas de durée moyenne vacance locative, cette période de vacance variant selon le bien ainsi que sa localisation, allant de quelques jours à plusieurs années. Par exemple, un studio pour étudiant en plein centre ville sera vacant durant l’été. Pour percer dans un investissement locatif, il est alors nécessaire de savoir rentabiliser son logement, durant toute l’année.

Comment limiter les pertes ?

  • L’intérêt de souscrire une assurance vacance locative
  • La nuance entre assurance vacance locative et assurance loyers impayés

Un propriétaire, une vacance locative rime souvent avec perte en rendement locatif. Il se pose alors la question sur comment limiter la vacance locative et les pertes qui s’en suivent. La première chose à faire est de souscrire une assurance vacance locative, qu’il s’agisse d’une location meublée ou non, en résidence principale ou saisonnière. Egalement appelée assurance de gestion locative, cette garantie pourra se substituer aux revenus locatifs du propriétaire. Cette assurance se présente alors comme une continuité dans la rentabilité locative d’un investissement immobilier.

L’assurance vacance locative est différente de l’assurance loyers impayés et la garantie des risques locatifs. En effet, ces assurances ne protègent le propriétaire qu’en cas de défaut de paiement du locataire.

Afin de souscrire le bon contrat d’assurance, il est nécessaire de bien en vérifier les clauses. En effet, les contrats varient d’un bailleur à un autre, selon ses revenus fonciers, ses revenus locatifs ou encore son rendement brut immeuible.

Qui est le souscripteur de l’assurance vacance locative ?

  • Tout propriétaire est libre de souscrire une assurance vacance locative
  • Tout locataire doit souscrire une assurance locataire prévue par la loi

Tant qu’il est propriétaire bailleur, il peut souscrire une assurance vacance locative. Pour cela il suffit de se rendre auprès d’un organisme bancaire ou d’une compagnie d’assurances. En outre, depuis l’entrée en vigueur de la loi alur, les locataires sont également tenus de souscrire une assurance.

Différence entre vacance et carence locative

  • Déterminer la nuance entre vacance locative et carence locative

Afin de pouvoir maitriser le sens du terme vacance locative, il convient de connaitre sa nuance avec la carence locative. Bien que ces deux termes désignent tous deux l’absence de locataire, la nuance est importante. On entend par carence locative la période durant laquelle le logement est inoccupé entre la date d’acquisition et l’arrivée du premier locataire.

Tandis que la vacance locative est la période d’inoccupation entre deux contrats de bail.

FAQ

Afin de déterminer le taux de la taxe sur le logement, il est nécessaire de répondre à certaines conditions. Par ailleurs, les taxes sont fixées à 12,5% de la valeur locative sur la première année, et révisées à 25% à partir de la deuxième année.

Si vous avez souscrit une assurance vacance locative, l’assurance verse des indemnités. Il faut savoir que le premier mois est considéré comme une franchise, donc si le sinistre survient durant cette période, il n’y aura aucune indemnité. Par ailleurs, si le sinistre arrive à partir du deuxième mois, le propriétaire percevra une indemnité allant de 80 à 100% du montant du loyer.