Quelles aides pour un investissement locatif

Faire un investissement immobilier n’est pas une chose aisée. C’est pourquoi la contribution de l’État est très sollicitée.

Des méthodes de défiscalisation ont été mises en place pour favoriser la participation des particuliers en investissements locatifs.
Ces dispositifs vont leur permettre d’alléger leurs impôts sur le revenu et de réduire leurs charges.

Quelles aides pour un investissement locatif ?

L’État a mis en place des dispositifs afin de permettre aux particuliers de générer un patrimoine immobilier. L’investissement locatif permet aussi de générer des sources de revenus complémentaires. Ainsi, il est devenu possible d’acheter appartement pour louer sans apport, tous les bailleurs peuvent investir dans l’immobilier locatif.

Le dispositif Censi-bouvard

Le dispositif Censi-bouvard est un dispositif fiscal qui vise à inciter les particuliers à faire un investissement locatif en meublée. La location meublée peut être exercée à titre professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP). La loi Censi-bouvard est réservé uniquement pour le LMNP ou loueur meublé non professionnel. Elle permet au propriétaire de la location meublée de bénéficier d’une réduction d’impôts de 11% pour un engagement de location de neuf ans.

Pour bénéficier des avantages fiscaux de la loi Censi-bouvard, le propriétaire doit également respecter certaines conditions. Le logement doit être loué pendant au moins neuf ans. Il faut savoir que le dispositif Censi-bouvard s’applique pour une résidence secondaire comme les résidences étudiantes par exemple. Sous certaines conditions, le propriétaire peut aussi récupérer 20% de la TVA qu’il a payée lors de l’acquisition de son bien immobilier. Dans ce cas, il est nécessaire que les occupants du logement effectuent les services para hôteliers suivants : le nettoyage des locaux communs, la réception de la clientèle, la fourniture de linge de maison et la préparation du petit déjeuner.

Le dispositif Pinel

Le dispositif Pinel permet à tous les contribuables qui font un investissement immobilier locatif dans le neuf de bénéficier d’une réduction d’impôts. Il a été mis en vigueur le 1er janvier 2015. En 2018, il a connu une reconduction pour quatre ans. Sur le plan fiscal, la loi Pinel se veut être plus souple et plus incitatif que son prédécesseur la loi Duflot. En effet, le Pinel s’avère être plus incitatif, car il permet au propriétaire de bénéficier d’une réduction d’impôt qui peut aller jusqu’à 21% du prix du bien. Il faut savoir que les revenus locatifs doivent être déclarés auprès de l’administration fiscale. Ils font l’objet de revenus imposables et classés dans la catégorie des revenus fonciers. Les charges liées à la gestion locative peuvent être déduites des revenus locatifs.

La loi Pinel est également plus souple, car elle permet la location du bien à ses ascendants ou à ses descendants. Ce qui était impossible avec la loi Duflot. Acheter pour louer permet de rembourser le prêt à partir des loyers perçus. C’est un avantage si on se demande quels avantages investissement locatif. En contrepartie de ces avantages fiscaux, des obligations attendent l’investisseur. Il doit s’engager à louer le bien vide. Le logement devra également être la résidence principale des locataires. Il est alors profitable de faire un investissement locatif quand on est jeune. En termes de rentabilité, l’investissement Pinel est un bon placement tout comme l’assurance vie.

Le prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro (PTZ) est un dispositif qui a été mis en place par l’État afin de faciliter l’accession sociale à la propriété. Il s’agit d’un prêt conventionné. Pour accéder à ce prêt à taux zéro, il faut remplir des conditions de ressources ainsi que des critères géographiques. Le prêt à taux zéro s’applique uniquement pour un bien immobilier neuf ou considéré comme tel. Il peut s’agir d’anciens locaux réhabilités pour en faire des logements par exemple. Contrairement à la loi Pinel, le PTZ ne concerne pas uniquement l’investissement locatif. Le montant du PTZ ne doit pas dépasser 40% du montant total engagé pour le financement du bien. Selon les conditions de la banque, le bénéficiaire d’un PTZ peut souscrire ou non à une assurance emprunteur.  Acheter pour rénover et louer devient alors possible avec le PTZ.

FAQ

Le prêt à taux zéro permet de faire un investissement locatif sans apport.

Les dispositifs de défiscalisation pour une exonération d’impôt ont été mis en place afin d’alléger les impôts des bailleurs.