Quel est le rendement locatif moyen

Quel est l’investissement immobilier le plus rentable en France ? L’indicateur qui permet d’apporter une réponse est le rendement locatif. Comment le calculer et que signifie-t-il exactement ?

Le rendement locatif moyen en France.
Le rendement net.

Quel est le rendement locatif moyen ?

Le rendement locatif en comparaison avec d’autres formes d’investissement

Qu’est-ce que le rendement locatif ?

Le rendement locatif c’est quoi ? C’est le ratio entre la rentabilité brute annuelle et l’investissement de départ, pouvant inclure les travaux et les différents frais. Ce chiffre en pourcentage annonce en combien d’années l’argent investi est entièrement remboursé. Attention, il ne suffit pas toujours d’un loyer mensuel élevé pour accroître la rentabilité locative. En effet, le second facteur est tout aussi important : le montant de l’investissement immobilier locatif, incluant le prix d’acquisition et le montant des travaux. Par exemple, acheter un garage pour louer est rentable, même si le loyer d’un garage est moindre par rapport à un immeuble destiné à une résidence principale.

Le rendement locatif moyen en France

En France, le rendement locatif moyen se situe autour des 5,9 % pour les grandes villes. On remarque toutefois des écarts importants d’une commune à l’autre, et d’un type de location à un autre. A Paris par exemple, le rendement locatif moyen se situe autour de 4 % si à Marseille, celui-ci peut atteindre les 6 %. De la même manière, le rendement locatif d’un garage tourne autour de 6 % tandis que la location meublée non professionnelle atteint très rarement les 5 %.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que l’investissement immobilier rapporte plus que l’épargne qui ne dépasse pas les 1% et l’assurance-vie qui se situe aux environs de 2%. Le seul risque que les autres formes d’investissement ne courent pas est la possibilité d’une vacance locative.

Passer au calcul rendement locatif net

Le rendement locatif net

On parle de rendement brut et de rendement net parce que durant la durée de la location, le propriétaire sera tenu de s’acquitter de plusieurs charges, comme les impôts sur les revenus fonciers, les intérêts des emprunts, les frais de la gestion locative… Ces derniers seront déduits des loyers avant le calcul du rendement locatif net. Le problème qui se pose est la difficulté de l’anticipation des différentes charges liées à la location au moment du choix de l’investissement.

Ne pas négliger les défiscalisations

En effet, outre les impôts qui seront déduits aux revenus locatifs bruts, les investissements locatifs donnent droit à des réductions d’impôts, à travers différents dispositifs de défiscalisation, qui permettent de récupérer une partie de l’investissement locatif.

Notez que si l’acquisition est réalisée à partir d’un prêt immobilier, le recours à des dispositifs de défiscalisation permet de réaliser un investissement sans apport. Grâce à une simulation pret immobilier avec revenu locatif, nous pouvons constater que le ratio s’envole très facilement.

FAQ

Oui, si on parle de rendement locatif net. En effet, les impôts sont directement imputés aux revenus pour le calcul de la rentabilité nette.