Quel est le meilleur rendement locatif

Les spécialistes estiment que l’investissement immobilier peut rapporter entre 5 à 10%. Ainsi, il est supérieur à d’autres types d’investissement comme l’assurance vie ou l’épargne. Plusieurs facteurs influent sur ce chiffre. Et ces différents facteurs doivent être pris en compte dans le calcul de la rentabilité locative pour éviter les mauvaises surprises.

La définition du rendement locatif et son utilité.
Les éléments qui influent sur le rendement locatif.

Quel est le meilleur rendement locatif ?

La définition du rendement locatif et son utilité

Comment définir le rendement locatif

L’investissement locatif est-il rentable ? Pour le savoir, il faut se tourner vers un indicateur très utile : le rendement locatif. On appelle rendement locatif le ratio entre le revenu brut annuel d’un investissement immobilier et l’investissement de départ (acquisition, travaux, différents frais…). Cet indicateur permet entre autres de calculer en combien d’années l’argent investi sera amorti. À titre d’exemple, lorsque le rendement locatif brut est chiffré à 5%, le montant investi sera totalement remboursé en 20 ans, sauf en cas de vacance locative.

Rendement locatif brut et rendement locatif net

Acheter pour louer permet de se créer une source de revenu complémentaire, mais ce n’est jamais aussi simple. En effet, le rendement brut est un indicateur un peu faussé, puisque durant les 20 ans de la durée de location dans notre exemple plus haut, différentes charges vont intervenir (entretiens et travaux, intérêts d’emprunts, impôts fonciers ou impôts sur les revenus fonciers…). C’est ainsi qu’on parle de rendement brut et net immobilier.

Les éléments qui influent sur le rendement locatif

La nature de l’immobilier

La nature du bien immobilier est un facteur important dans le choix de l’investissement locatif. En effet, il n’y a pas que les immeubles d’habitations. Peuvent aussi être loués, des places de parking, des box de rangement, des garages, des terres agricoles … En 2019, les places de parking figurent d’ailleurs en tête des meilleurs revenus locatifs, dans les grandes villes où la demande est très forte.

L’emplacement

Lorsqu’on parle d’investissements immobiliers locatifs, l’emplacement joue un très grand rôle. Le loyer mensuel varie d’une commune à une autre, en obéissant à la loi de l’offre et de la demande. Certaines grandes villes de France sont classées « zone tendue », où la demande est très forte et où les loyers peuvent être parfois exorbitants. Le rendement brut moyen immobilier est intéressant dans ces zones. Toutefois, il ne faut pas oublier que cet indicateur dépend aussi du prix initial du bien en question. Car ces zones affichent aussi les prix les plus élevés en matière de biens immobiliers.

Les avantages fiscaux

Faire un investissement immobilier rentable, c’est aussi considérer un autre facteur : l’aspect fiscal. Plusieurs facteurs doivent être étudiés : les dispositifs de défiscalisation applicable telle que la loi Pinel pour la location nue en tant que résidence principale, les procédures comptables et fiscales, le traitement du déficit foncier

FAQ

La situation évolue très vite, si bien qu’il est difficile d’y répondre clairement. Cependant, en 2019, les spécialistes de l’immobilier soutiennent que l’investissement dans les places de parking et les locations meublées, dans les grandes agglomérations, offrent les rentabilités brutes les plus avantageuses. La location meublée, en LMP et dans le secteur touristique, affiche aussi une rentabilité nette assez élevée.