Que veut dire résidence principale

Le terme de résidence principale se base sur différents caractères. C’est tout d’abord l’endroit où vous résidez réellement et quotidiennement avec les autres membres de votre famille en vous faisant profiter d’importants avantages liés à votre fiscalité.

Posséder sa propre résidence principale est un fait particulièrement intéressant, notamment sur le plan fiscal. Etre propriétaire de son habitation principale est bien plus qu’un simple confort au quotidien, cela vous fera également profiter :
Des avantages fiscaux intéressants
Une imposition particulière
Un abattement considérablement intéressant

Résidence effective et habituelle du contribuable, la résidence dite “principale”  permet de profiter de gros avantages fiscaux. Elle est souvent requise, en tant que première condition, lors de l’utilisation d’un dispositif de défiscalisation immobilière. A la différence de la résidence secondaire, le logement principal est donc un bon moyen d’investir dans l’immobilier, principalement le locatif, et surtout de le réussir. Pour en savoir un peu plus à ce sujet, consultez notre article : acheter a l’étranger pour louer.

Guide de la
Loi pinel
investir dans l’immobilier
Télécharger

C’est quoi une résidence dite “principale” ?

Par définition, c’est le local d’habitation réel du contribuable. Un logement est considéré comme habitation principale si le contribuable l’occupe pour y vivre avec sa famille au lieu d’en faire un investissement locatif, par exemple, ou de le vendre.

Pour ce type de logement, le contribuable doit payer une assurance habitation pour son bien. Même s’il dispose de plusieurs biens immobiliers, c’est uniquement celui dans lequel il vit pendant une grande partie de l’année qui est considéré comme le logement principal.

Ce logement est soumis à l’impôt, mais le contribuable peut bénéficier de plusieurs formes d’exonération en fonction de l’utilisation du bien.

Pour plus d’informations sur le sujet, consultez également nos autres articles :

La particularité de la taxe sur le logement principal

D’une règle générale, qu’il s’agisse d’une location meublée, d’une location saisonnière, d’un investissement dans le locatif ou encore d’une occupation ou d’une mise en location d’un logement principal, la taxe est sollicitée aux occupants d’un local à chaque début du mois de janvier.

Qu’ils soient propriétaires ayant financé son logement par un crédit immobilier ou locataires, ils sont redevables de cette taxe. C’est le marché immobilier en question et le fisc qui exigent cette taxation. N’étant pas, en général, déclarée comme des revenus fonciers, la taxe sur le logement principal propose plusieurs avantages.

Afin d’échapper à l’imposition des plus-values immobilières au moment de la vente du local, le logement doit être le lieu d’habitation principal pour le vendeur. Dans ce cas, le bien ne dispose pas de plus-value immobilière.

Appliqué en force depuis le 1er janvier 2018 pour modifier l’impôt sur la fortune, l’impôt sur la fortune immobilière garde l’abbatement de 30% sur la somme vénale réelle du logement pour calculer le montant de l’imposition. Dans le cas où la résidence est disposée par une SCI, l’abattement se pratique à la somme des parts de ce bien immobilier.

Reçevez le
Guide offert
et votre simulation

FAQ

On aura le choix entre le crédit d’impôt pour le développement durable et le crédit d’impôt appliqué pour l’ajustement du logement aux personnes handicapées et âgées.

Nos autres articles peuvent également vous intéresser :