Que peut-on déduire des loyers perçus

Dans un investissement locatif, les propriétaires bailleurs ont la possibilité de déduire des frais et des charges sur leurs revenus imposables. C’est valable pour une location meublée mais aussi pour une location vide en cas de déficit foncier provenant des dépenses déductibles est imputable sur le revenu global du contribuable.

Imputation déficit foncier.
Déduction des charges déductibles
Déduction des charges de copropriété.

Déficit foncier et règle d’imputation

Le déficit foncier est un mécanisme permettant à un propriétaire d’un bien immobilier de diminuer la base imposable à l’impôt sur le revenu. Ceci se produit lorsque les loyers encaissés sont inférieurs aux charges supportées, y compris les coûts des travaux, l’entretien, les primes d’assurance, l’intérêt d’emprunt. Il suffit de déterminer s’il s’agit d’un revenu foncier avec deficit imputable sur les revenus fonciers deficit imputable sur le revenu global.

Déficit imputable sur les revenus global

Si le contribuable a choisi le régime réel pour ses revenus fonciers, le déficit foncier qui résulte des charges déductibles supportées est imputable sur le revenu global à hauteur de 10 700 euros. L’imputation est définitivement acquise si le foyer fiscal propriétaire continue à mettre en location le bien pendant une période de trois ans. Dans le régime micro-foncier le revenu imposable est gardé à 70% des revenus locatifs bruts encaissés. Les revenus imposables pour dégager le déficit foncier n’est pas possible.

Déficit imputable sur les revenus fonciers

Si le déficit foncier est supérieur à 10 700 euros ou 15 300 euros ou si le déficit résulte des intérêts d’emprunts, ils sont imputables sur les revenus fonciers pendant une période de 10 années. S’il est relevé du micro-foncier, seuls les déficits fonciers générés avant d’être imposable sont imputables sur les revenus locatifs. Dans le cas échéant, le contribuable peut les imputer sur son revenu foncier imposable résultant de l’application d’un abattement forfaitaire de 30%.

Quelles sont les charges déductibles ?

Après la déclaration de revenus fonciers, le propriétaire peut déduire les frais et charges qui grèvent les logements loués à titre de résidence principale ou autres usages. Pour être déductibles et connaitre l’abattement forfaitaire, les revenus fonciers charges deductibles honoraires sont à déterminer. Les frais et les charges déductibles peuvent être déduits du montant des loyers hors charges encaissées.

Charges de copropriétés déductibles

Les charges de copropriété du revenu foncier peuvent être déductibles ou non selon la somme totale des provisions. Le problème c’est que la majorité n’arrive pas à le déterminer. Pour faciliter les choses, le mieux c’est de se renseigner sur le montant des provisions au moment de remplir la déclaration de revenus locatifs. Dans un investissement locatif, les revenus fonciers charges de copropriete deductibles relèvent de deux catégories à savoir les provisions pour les dépenses courantes et les provisions versées pour le financement des travaux non prévus.

Comment défiscaliser les charges copropriété ?

L’investissement locatif permet de defiscaliser les charges de copropriete si le contribuable est imposé selon le régime réel. Les dépenses courantes de maintenance, de fonctionnement et d’administration des parties communes et équipements communs de l’immeuble, les dépenses pour travaux qui ne figurent pas dans le budget prévisionnel sont déductibles. Dans la copropriété, la loi pinel permet d’équilibrer les relations entre les copropriétaires et le locataire, notamment dans la répartition et déduction de charges.

FAQ

Le revenu foncier est un revenu issu de la location d’un bien immobilier de toute nature

Le revenu global correspond à l’ensemble des revenus perçus pendant exercice.