Que paye-t-on quand on vend sa résidence principale

La vente d’une résidence principale dans le but de faire un investissement locatif ou acheter a l etranger pour louer est devenu une pratique courante notamment chez les séniors. Les plus-values immobilières dégagées de cette opération sont exonérées d’impôt sur le revenu.

Revendre sa résidence principale : les avantages fiscaux.
SCI et résidence principale.
Mettre en location sa résidence principale : les impacts fiscaux.

Vendre ou mettre en location sa résidence principale ?

Si le propriétaire décide de mettre en location sa résidence, il doit attendre la fin du bail pour le revendre. C’est une des conditions à respecter dans le cadre d’une assurance vie en investissement locatif. S’il décide de revendre le bien, il bénéficiera d’abattement sur la plus-value imposable. Celle-ci augmente en fonction de la durée de détention de la résidence principale.

Vendre pour financer la facture de la maison de retraite

Même s’il s’avère difficile de payer l’intégralité de la facture dans une maison de retraite, la revente n’est pas la seule solution. Il est possible de conserver le bien et demander l’ASH pour couvrir le gap. C’est valable si le bénéficiaire ne dispose d’autres patrimoines que la résidence principale. Ceux qui possèdent une résidence secondaire ne recevront pas cet aide. Il est également possible de garder la résidence si les enfants peuvent acquérir la résidence principale ou acheter ehpad louer à ses parents.

Louer sa résidence principale

Certains séniors décident d’acquérir un nouveau bien avant de finaliser la vente de sa résidence principale. D’autres préfèrent un investissement en residence principale sans pret relais  pour la mettre en location et louer un autre appartement plus petit. Afin de trouver le bon locataire, il faut vérifier l’avis d’impôt sur son revenu. Pour une résidence principale, a quoi sert l avis d imposition pour une location ?  C’est un paramètre permettant d’analyser le profil comportemental du locataire et de vérifier ses capacités financières. Pour cette année 2019, le prélèvement à la source de l’impôt sur revenu est entré en vigueur le 1er Janvier.

Mettre la résidence principale en SCI

En cas de déménagement, l’idéal serait de vendre les biens immobiliers à une SCI. C’est un fond accessible en assurance vie  qui permet en même temps de conserver la propriété. En investissement locatif, acheter en sci pour louer permet de remettre à zéro les plus-values immobilières. Pour que le fisc ne remet pas en cause l’opération, il faut associer l’objectif à d’autres choses comme la création d’une société civile dans le but d’associer les héritiers pour qu’ils deviennent pleine propriété du bien.

Les impacts fiscaux de la mise en location résidence principale

La mise en location des résidences principales présente des impacts économiques et fiscaux et doit obéir à certaines règles comme tout autre investissement locatif. Dans le marché immobilier que veut dire residence principale ? Il s’agit du logement  habituel du contribuable.

En effet, dès lors que le propriétaire décide de mettre en location le bien,

  • il perd l’avantage du crédit immobilier qui a permis son acquisition.
  • Il perd la plus-value réalisée qui s’applique aux résidences principales lors de sa revente. Sur ce type d’investissement, les values immobilières ou plus value immobiliere investissement locatif n’est pas valable.

Si le propriétaire souhaite profiter de ces avantages, le mieux c’est de revendre le bien immobilier et faire un investissement locatif : acheter une maison a renover pour louer. Cet investissement locatif est moins cher à l’achat, permettant de bénéficier certaines subventions comme celui de Anah. L’analyse de la tendance du marché immobilier permet de bénéficier d’un crédit immobilier et rentabiliser le projet. Néanmoins, il faut souligner que les revenus provenant de la location de pièces d’une résidence principale sont exonérés d’impôt s’ils ne dépassent pas le plafond fixé.

FAQ

Pour bénéficier de l’exonération d’impôt sur les plus-values, le contribuable est obligé de vendre le bien qui est sa résidence principale dans un délai de un an.

Il y a des conditions à respecter pour bénéficier de cette exonération (à titre d’exemple : le prix de location annuel du m2 ne dépasse pas 185 euros et les pièces à louer font partie de la résidence principale du locataire)