Peut-on utiliser un pel pour un investissement locatif

Investir dans l’immobilier locatif est une action qui séduit de plus en plus de particuliers. Or, cela ne se fait pas facilement, et il est par exemple essentiel de pouvoir faire un apport financier à une certaine hauteur lorsqu’on fait une demande de crédit. Outre les solutions comme les prêts relais dont le Prêt à l’Accession Sociale ou PAS ou encore les prêts aidés, le PEL pourrait être une des alternatives qui vous permettrait de faire cela efficacement.

Un PEL est un plan épargne essentiellement destiné pour les projets immobiliers, et qui vous apporte différents avantages si vous le conservez pendant un minimum de 4 ans.
Utiliser un PEL pour l’acquisition d’une résidence principale est plus intéressante que de s’en servir pour un bien locatif, toutefois vous êtes libres d’en disposer comme vous le voulez.
Pour un investissement locatif, la hauteur de votre apport financier à la demande de crédit est plus important que le fait qu’il s’agisse d’argent issu d’un PEL.

Le PEL pour faire un investissement locatif : Acheter une maison à rénover pour louer

Présentation du PEL

Le PEL ou Plan d’Epargne Logement est un type d’épargne qui est essentiellement destiné à un investissement immobilier situé dans le futur. C’est le recours de bien de personnes qui souhaitent faire l’acquisition de leur propre résidence, et qui désirent disposer d’un apport financier suffisant au moment de demander un crédit immobilier. Il est également possible de s’en servir pour un projet d’immobilier locatif, et les principes qui gèrent votre PEL restent les mêmes dans les deux cas.

En outre, vous êtes soumis de verser 45 euros par mois minimum sur votre PEL, soit 540 euros par an au moins, et cela pendant toute la durée de celui-ci. Contrairement à une assurance vie, il n’est pas possible de demander un remboursement anticipé d’une partie des fonds avant échéance de votre PEL, et le rendement de celui-ci est de 1% depuis le 1er août 2016, soit 0,875% moins les charges sociales, ce qui est inférieur au taux moyen de 2 à 2,5% d’il y a quelques années. Les PEL créés le 1er janvier 2018 et après sont quant à eux rémunérés au même taux et sont imposables par la flat tax dès leurs premières années. Si les intérêts sont imposables chaque année aux prélèvements sociaux, l’impôt sur le revenu n’est effectif qu’après que votre PEL n’atteigne 12 ans d’âge.

Se lancer dans un investissement locatif : L’essentiel sur l’investissement locatif

Le PEL pour un investissement locatif ?

Comme un investissement locatif consiste en partie en l’acquisition d’un bien immobilier destiné à être utilisé comme logement, vous avez la possibilité d’utiliser un PEL pour un investissement immobilier locatif ou encore une résidence secondaire. En revanche, il est plus avantageux d’utiliser celui-ci dans le cadre de l’acquisition d’une résidence principale. L’une des conditions pour bénéficier d’un prêt immobilier via un PEL est de souscrire à une assurance emprunteur.

Ainsi, au bout de 3 ans de détention de votre PEL, vous pouvez bénéficier d’un crédit à un taux de 2,20% sur 15 ans pour devenir propriétaire de votre propre maison, plus la moitié d’une prime d’Etat, dont la hauteur dépend des intérêts acquis, et si vous attendez 4 ans, vous pouvez toucher la prime d’Etat dans sa totalité.

Il est intéressant pour vous d’utiliser un PEL pour un investissement dans l’immobilier locatif dans la mesure où vous constituez une épargne vous-même pour un projet immobilier, dans la mesure où ce n’est pas de l’argent en provenance de tiers comme des emprunts directs, ou bien en provenance de la famille. Les banques deviennent également plus exigeantes en ce qui concerne l’octroi de crédit, et demandent en moyenne un apport de 10% voire de 20% en provenance du demandeur pour qu’un dossier soit validé.

Comment réussir son projet immobilier via un PEL ?

Si la nature de l’origine de votre apport financier importe partiellement dans la demande d’un crédit immobilier pour votre propre résidence, ce n’est pas le cas si vous ambitionnez de vous lancer dans un projet immobilier locatif. Ici, les banques se tourneront essentiellement vers la hauteur de votre apport financier.

Le minimum demandé pour un PEL est de 45 euros par mois, mais il est vivement conseillé de faire augmenter ce montant autant que possible. Plus la hauteur de vos apports financiers pour vos projets immobiliers sont élevés, plus vous aurez de chances de pouvoir négocier un crédit avantageux. Ce serait également une preuve de confiance pour l’établissement bancaire que vous êtes fiable, car apte à faire des épargnes au moins sur le moyen terme.

FAQ

L’acquisition de votre propre résidence principale est le projet qui colle au mieux avec les avantages d’un PEL, et dans ce cas, vous pouvez entre autres bénéficier d’un crédit pour un taux de 2,20% sur 15 ans.

Si vous êtes soumis de déposer au moins 45 euros par mois dans ce type de plan épargne, il vous est conseillé de mettre autant que vous pouvez si vous souhaitez que votre projet immobilier bénéficie des meilleures conditions à la demande de crédit.

Pour en savoir plus sur l’investissement locatif en général :