Peut-on cumuler fip et fcpi

Actuellement, la souscription, à des parts de FCPI ou des parts de FIP, permet de réduire l’impôt sur le revenu, ou l’ISF, en accompagnant le développement de sociétés non cotées : comment investir dans un fcpi. Mais pour profiter plus de réduction, peut-on cumuler ces deux produits ?

FIP et FCPI donnent la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôts importante, et un rendement intéressant.
Ce sont les types de sociétés concernées qui diffèrent les FIP et FCPI.
Les FIP et FCPI sont cumulables, et cette situation double le plafond de chaque produit.

Le principe des FIP et FCPI

En général, ce sont des produits de défiscalisation, donnant accès à des réductions d’impôts. À noter qu’il faut également prendre en considération le rendement de l’investissement lui-même. Ils ont comme objectifs de soutenir des sociétés, en voie de développement, ou des PME. Quant aux investissements, ils sont respectivement à hauteur de 60 % :

  • dans des PME, dont 10 % au moins régionales, pour les Fonds d’Investissement de Proximité ;
  • du fonds au sein des entreprises innovantes pour les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation.

À noter que, dans les deux cas, les entreprises, détentrices des fonds investis, doivent respecter à certaines conditions, comme, entre, autres :

  • ne pas être cotées, hormis sur le marché cadré ou organisé ;
  • être soumises à l’impôt sur les sociétés.

Les différences entre FIP et FCPI

Leur différence se situe, surtout, sur le type d’entreprises concernées. En effet, pour les :

  • FIP : s’appliquant à des PME, matures et rentables, dont l’implantation est régionale, avec de la plus-value potentielle réduite, mais un rendement stable ;
  • FCPI : concernant les sociétés innovantes, plus jeunes et plus risquées, avec une plus-value potentielle plus importante, et un rendement instable.

La réduction d’impôts FIP et FCPI

Il s’agit d’une réduction d’impôt immédiate sur l’année de souscription. En général, la réduction d’impôts sur le revenu est de 18 % de l’investissement, en contrepartie d’un engagement de conservation des parts pendant 5 ans : perp. À savoir que les FIP Corse et Outre-mer offrent une réduction de 38 %, avec des capitaux bloqués, hormis le cas d’un décès, licenciement, ou invalidité.

Le cumul FCPI – FIP

Au besoin, le de cumul de souscription d’un FCPI et d’un FIP est possible. En effet, cette opération permet de doubler le plafond de réduction d’impôts, soit 4 320 € par an pour un célibataire, et 8 640 € par an, pour un couple. À noter que la réduction d’impôts s’applique nette de frais d’entrée et impacte le plafond global des niches fiscales qui est de 10 000 € pour 2019.

FAQ

Pour ce type d’investissement, les risques sont réels, tels que la perte éventuelle totale du capital de PME. Et en cas de non-respect des conditions, on risque de perdre ces aides fiscales.

À ne pas manquer :