Peut-on choisir entre lmp et lmnp

Les statuts de LMP et LMNP s’adressent aux particuliers qui souhaitent louer leurs biens en meublé. Mais peut-on choisir entre ces deux statuts ?

Les différences entre les statuts LMNP et LMP se situent au niveau du revenu locatif, et la situation juridique.
Entre LMNP et LMP, au commencement de l’activité, le choix est possible, mais cela dépend des loyers générés par la location, et de la situation professionnelle du loueur.

Rappel

Tout d’abord, le meublé a comme principe de permettre au locataire, dès son arrivée dans le logement, de pouvoir y vivre normalement, comme cuisiner, se laver, dormir. En effet, il doit être équipé d’éléments indispensables.

Concernant le loueur en meublé professionnel, ou LMP, pour bénéficier ce statut, il faut que les recettes annuelles tirées de l’activité de location meublée soient supérieures :

  • à 23 000 TTC ;
  • au montant total des autres revenus d’activité du foyer fiscal, notamment les salaires.

En plus, un membre du foyer fiscal, au moins, doit être inscrit au RCS, en tant que loueur professionnel.

Ainsi, les loueurs qui ne respectent pas ces conditions sont considérés comme loueurs non professionnels, ou LMNP : location meublée non professionnelle plus value.

Les avantages du statut de LMP

Le loueur en meublé professionnel a la possibilité d’(e) :

  • déduire de certaines charges du résultat fiscal, telles que les impôts locaux, frais d’établissements, intérêts d’emprunt, ou encore les frais de gestion et d’assurance ;
  • imputer les déficits sur le revenu global, c’est-à-dire, sa base d’imposition globale peut être diminuée de ses déficits fonciers;
  • amortir le prix d’achat du bien, en fonction de la durée de détention réelle.

En outre, si la location en meublé professionnel dure depuis au moins cinq ans, et en cas de recette inférieure à 90 000 € hors taxes durant les deux premières années, le loueur peut profiter d’une réduction intégrale des plus-values de cession : location meublee professionnelle non resident.

Les bénéfices relatifs au LMNP

Pour le statut en loueur meublé non professionnel, le loueur :

  • peut choisir entre le régime micro-Bic, ou le régime du bénéfice réel, pour ce qui concerne l’imposition ;
  • loueur obtient également un abattement forfaitaire de 50 % sur ses revenus locatifs : passer du statut lmnp a lmp.

En plus pour le LMNP, les plus-values de cession sont imposées au même titre que les particuliers. C’est-à-dire, le loueur en ce statut peut bénéficier d’une exonération totale, après une vingtaine, ou une trentaine, d’années, en fonction des revenus locatifs perçus : lmp. Également, ce statut LMNP permet une réduction des déficits fiscaux sur BIC.

Conclusion

Dans le domaine locatif, meublé, tout investisseur a toujours le droit de choisir entre ces deux statuts.  À première vue, le statut de LMP paraît comme nettement plus intéressant. Néanmoins, le choix doit se faire en fonction du niveau des revenus fonciers générés par la location, et les objectifs.

FAQ

Pour ces deux statuts, le bien doit se situer en France, les loyers ne sont pas plafonnés, et aucun plafond de ressources ne s’applique au locataire.

Lire aussi :