Peut-on avoir plusieurs lmnp

La location meublée en LMNP, par rapport à location nue, séduit certains investisseurs locatifs : location meublée non professionnelle plus-value. Cela est dû par sa simplicité, et ses avantages considérables. Mais peut-on avoir plusieurs Lmnp ?

Lmnp, un statut s’appliquant à tout investisseur locatif ne répondant pas aux critères du Lmp.
Il existe deux types de biens en Lmnp : les logements classiques et les résidences services.
C’est possible d’avoir plusieurs Lmnp, sous certaines conditions.

LMNP, en synthèse

C’est l’acronyme de « Loueur Meublé Non Professionnel ». Il désigne un régime fiscal s’appliquant à tout investisseur mettant en location un bien immobilier meublé, à usage de résidence principale. L’acquisition d’un statut en Lmnp se fait sous certaines conditions, comme :

  • être propriétaire d’un bien locatif ;
  • avoir des revenus locatifs inférieurs à 23 000 € par an ;
  • des revenus qui ne couvrent pas les 50 % des revenus du foyer fiscal.

À noter que, contrairement au LMP, le bénéficiaire du régime fiscal LMNP ne doit pas être inscrit au RCS, et ne verse pas de cotisations sociales.

Les biens en LMNP

En général, la location porte essentiellement sur deux grands types de biens, à savoir les appartements

  • classiques, comme les studios loués à des étudiants en meublé ;
  • en résidences services qui proposent aux locataires, en plus du logement, des prestations supplémentaires.

Les principes pour plusieurs biens en LMNP

En réalité, le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel est sans limite d’investissement : lmnp. Par contre, le statut, de l’investisseur, passera de LMNP à LMP si :

  • l’ensemble de son investissement locatif génère des revenus supérieurs à 23 000 € TTC ;
  • les revenus tirés de la location représentent plus de 50 % de ses revenus globaux, car cette activité devient son activité principale.

La déclaration d’impôt

En principe, quel que soit le nombre de biens loués en LMNP, on ne dépose qu’une seule déclaration fiscale. En d’autres termes, on ne fera qu’un seul bilan, ou qu’une seule déclaration micro-BIC. Cette dernière sera déposée sous le numéro de SIRET de l’établissement principal. Et elle sera envoyée à l’administration fiscale qui gère ce bien concerné. Le deuxième bien figurera, aussi sur cette même déclaration. Ainsi, le résultat sera calculé à partir du calcul des bénéfices réalisés par toutes les locations. Et l’adresse principale est celui qui dégage le plus de revenus locatifs.

FAQ

Il est tout à fait possible de louer un appartement en meublé et un autre en vide. Les revenus issus de la location meublée sont des bénéfices industriels et commerciaux, tandis que les revenus de la location vide sont des revenus fonciers. Ainsi, il faut effectuer deux déclarations fiscales différentes.

Pour en savoir plus sur :