Les risques de l’investissement immobilier locatif

Même si certains articles dans la loi pinel sont déplaisants, elle apporte quand même quelques avantages aux propriétaires bailleurs. Ainsi, ces derniers doivent faire une étude de prix sur le marché pour en tirer plus et de bien les solutions proposées.

Pour minimiser les risques d’investissement immobilier locatif, il est important de jeter un coup d’œil sur quelques conseils suivants :
Bien choisir le locataire ainsi que la localisation du bien à acheter.
Louer le bien d’une manière continue.

Les points risqués dans le projet d’investissement locatif

La plupart des gens pensent que le placement financier est un investissement immobilier non risqué. Cependant, ce qui  investit dans l’immobilier locatif pourra perdre de l’argent surtout si l’investissement immobilier est à capital sans garantie. Dans ce cas donc, il est indispensable d’étudier les pièges auxquelles le client faudra faire attention avant d’acquérir un ou des biens immobiliers. Mais des solutions permettant de réduire ces risques existent au cas où il y aurait ce genre de problèmes.

Un problème de loyers impayés

Si l’achat d’un bien est effectué par un crédit immobilier et que le locataire peut payer un loyer supérieur au prix d’achat, le bailleur aura la quasi-totalité des frais par le loyer de son locataire. Quelquefois, les taxes sur les revenus fonciers peuvent être réglables par ce loyer. En effet, la gestion locative du logement se réalisera à merveille. Les loyers sont perçus et l’investissement suivi de levier de crédit marchera très bien. Mais il arrive que le locataire ait du retard  dans le paiement des loyers. Ainsi, les loyers impayés s’accumulent alors qu’il est obligatoire de payer les frais comme l’assurance vie, les charges à prévoir investissement locatif, etc. Cette situation  permet à la propriétaire bailleur de se trouver dans de véritable cauchemar. Effectivement, c’est à la propriétaire appartient tous les loyers impayés par le locataire, les frais et les charges du logement.

Les dégâts du logement

Un autre risque d’investissement locatif d’un bien est la dégradation du logis. Ce genre de chose arrive après le départ de locataire et dans la plupart du temps la propriétaire payera des frais pour remettre son logement en bon état. Bien sûr, avant de louer logement, le locataire doit déposer une garantie. Ce dernier permettra de couvrir toutes les charges causées par la dégradation du logis. Pourtant, certains dégâts coutent cher et la caution locative n’est pas satisfaisante. Les dégradations peuvent coûter plus cher et ceux-ci  empêcheront la location du logis à un autre preneur

La vacance locative

Pour ce qui a une résidence principale à louer, l’acquéreur désire toujours de le louer aux clients. À chaque fois que l’affaire ne marche pas, le bailleur se trouve dans la perte. En effet, le projet vacance locative permettra de perdre le rendement locatif. L’acquéreur aura plus de frais que des recettes. Ses revenus locatifs sont en train de fondre.

Les liquidités insuffisantes

Vu les risques cités précédemment, il est indispensable de réserver de l’argent pour faire face au retard de loyer, période de vacance locative, etc.  Le bailleur a besoin de liquidités afin que le bien locatif reste toujours en bon état. La prévision en matière d’argent est importante pour ce qui a fait un investissement immobilier. Ce genre de disposition est essentiel en ce qui concerne la gestion d’argent entré et sorti dépensé par le logement.

Perte de valeur à la revente

Il est tout à fait clair que la valeur du bien dépend de l’offre et de la demande. Si la propriétaire envisage de le revendre, il faut le faire en fonction des tarifs du marché. De cette manière, les clients seront influencés à la revente de ce bien immobilier. Il se peut également que le bailleur vende ce bien en moins-value en raison de mauvais emplacement, d’un investissement locatif d’un bien neuf et exonéré, d’une baisse de marché immobilier,  d’une revente diligente et qui par la suite ne compense pas les charges obtenues par l’achat.

Augmentation des taxes, baisse de la location, etc.

Parmi les pièges sur lesquelles il faudra faire attention, il existe encore des imprévus telle l’augmentation des impôts. L’accroissement des prélèvements sociaux sur la location faite par le gouvernement. De ce fait, il est difficile de maitriser les dépenses incluses dans cet investissement locatif. Ce qui permet au bailleur de financer personnellement.

Les solutions contre les risques

Concernant le loyer impayé, la meilleure solution c’est de bien choisir le locataire. Pour ce faire, il faudra faire une rencontre directe et certes une conversation sérieuse. Dans le cas où il n’est pas sérieux, laissez tout de suite le dossier. L’importance c’est d’avoir des revenus suffisants et pourquoi pas un investissement immobilier qui s’autofinance. À part cette tactique, des assurances existent afin de se protéger des loyers non payés. Il faut tout simplement être prudent au choix du locataire, aux acquittements réels. C’est une meilleure idée surtout pour ce qui n’a pas la possibilité d’assumer personnellement ce risque. Pour éviter aussi le non-paiement du loyer, il est faisable de prendre un garant solvable. En d’autres termes, il faut demander au locataire les loyers non réglés. Pour que le bien locatif ne soit pas trop dégradé, la solution reste toujours la même c’est-à-dire faire le bon choix sur le locataire et demander lui une assurance. Concernant la limite de vacance locative, il est envisageable de penser à quelle surface investissement locatif doit-on réaliser. Une des solutions les plus courantes est le préavis de trois mois. Ce temps permet à l’acquéreur d’avoir l’occasion de trouver un nouveau preneur. Enfin, pour ne pas manquer de liquidités, il est préférable d’utiliser la stratégie d’investissement immobilier jeune couple. Cela permet d’augmenter le crédit immobilier et de faire face à ce genre de souci. D’ailleurs, le dispositif pinel qu’il soit aussi possible de racheter un prêt ou une renégociation. Selon la loi pinel, la conservation se fera en même temps que la réduction du salaire mensuel et le remboursement. Pour diminuer l’impôt foncier, la déclaration de toutes les charges est encore faisable d’après cette loi pinel. C’est peut-être une pierre papier, mais ce qui est certain c’est une solution efficace. À noter que les bases de l’investissement immobilier ne sont pas uniquement de se poser la question quel est le meilleur investissement immobilier, mais surtout de bien étudier avant de s’engager dans le projet. Grâce à cette disposition que chaque acquéreur pourra réussir ses investissements immobiliers.

FAQ

Il faut avant tout savoir si le dossier de ce locataire est incomplet. Ce qui veut dire il faudra qu’il y ait par une copie d’une pièce d’identité et permis de séjour valables, un certificat de revenus, une copie de la police d’assurance RC, etc.

En fait, cela dépend de la dimension du bien.