Gestion locative agence ou pas

La gestion immobilière, précisément la gestion locative, est importante dans un investissement immobilier locatif.
Plusieurs tâches entrent dans le cadre de la gestion locative : perception des loyers et des charges, révision annuelle du loyer, envoi de quittances de loyer au locataire, déclaration de revenus locatifs, relance des loyers impayés, gestion des sinistres, réalisation des formalités concernant une vacance locative, etc.
Il est possible de s’occuper seul de ces tâches ou les déléguer à un professionnel. Il y a des avantages pour les deux options.

L’investissement dans l’immobilier vous apporte de nombreux avantages. En plus de la rente immobilière, vous avez aussi la possibilité de réduire légalement le montant de vos impôts. En revanche, pour en bénéficier, il vous faut respecter certaines règles. Il faut aussi choisir le type d’investissement le mieux adapté pour vous. A titre d’exemple, la location en meublé est intéressante, mais le neuf offre également des atouts considérables. Avec la location en meublé, vous avez la possibilité de procéder à un dépôt garantie, et donc minimiser les risques d’impayés sur les loyers. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez notre article : où trouver un modèle d’acte de caution solidaire pour une location meublée ?

Guide de la
Loi pinel
investir dans l’immobilier
Télécharger

Les responsabilités liées à la gestion de location

L’acquisition de biens immobiliers, surtout dans le but d’un investissement locatif, ne se limite pas à attendre de percevoir les loyers. En effet, une fois que le bien est occupé par un locataire, il faut penser à la gestion immobilière, plus précisément à la gestion de location.

La gestion locative regroupe toutes les démarches que le propriétaire doit entamer et gérer vis-à-vis de la location. Il devra réaliser des tâches précises pour assurer le bon déroulement de la location. Il aura, par exemple, la responsabilité de percevoir les loyers et les charges, de faire une révision annuelle du loyer, d’envoyer gratuitement les quittances de loyer au locataire mais également de déclarer les revenus locatifs.

Il devra également faire les relances pour les loyers impayés, gérer les sinistres qui ne sont pas couverts par l’assurance habitation du locataire mais également les formalités relatives à la vacance locative, à savoir l’état des lieux de sortie, la restitution du dépôt de garantie, entre autres.

La gestion de la location déléguée à un professionnel

Si les tâches impliquées dans la gestion courante de la location vous semblent trop lourdes, sachez que vous pouvez déléguer la gestion locative à un professionnel. Pour ce faire, vous aurez à signer un mandat de gestion de location.

Le mandataire est le plus souvent un administrateur de biens ou bien un agent immobilier. Si vous décidez donc de faire appel à une agence pour la gestion de location, vous aurez à rémunérer le mandataire qui s’acquittera de vos obligations en tant que bailleurs.

Notez, par ailleurs, que l’agence en question doit posséder une carte qui porte la mention « Gestion immobilière », faute de quoi le mandat de gestion ne pourra lui être confié. Vous pouvez également avoir plus de détails sur les obligations du mandataire en vous référant à la loi Alur.

Reçevez le
Guide offert
et votre simulation

Gérer soi-même ou déléguer ?

Vous êtes maintenant informé sur les principales responsabilités rattachées à la gestion de location. Cette gestion peut parfois être encombrante, surtout pour les tâches administratives. Cela vous demandera du temps et beaucoup de volonté.

Mais si vous possédez ces deux critères, rien ne vous empêche de gérer la location vous-même. Dans le cas contraire, vous pouvez déléguer votre gestion de location à un professionnel, qui sera donc votre mandataire. Cela vous allègera d’un poids assez conséquent et vous permettra également de gagner du temps.

Tout ce que vous aurez à faire, c’est percevoir vos loyers. Néanmoins, vous devrez rémunérer le mandataire. Le coût des honoraires de gestion est généralement libre, mais il correspond en moyenne à une valeur entre 6 et 9% HT des sommes encaissés pendant l’année.

L’agence est, toutefois, contrainte par la loi d’afficher ses honoraires de gestion de location en vitrine. Si vous voulez faire appel à une agence, vous devez considérer ces frais. Vous savez maintenant ce qui vous attend en ce qui concerne la gestion locative. Vous devez donc prendre une décision selon vos besoins et vos moyens.

FAQ

Il est important de se faire connaître aux impôts dans un délai de 15 jours après la signature de votre bail locatif meublé. Vous devez également réaliser votre déclaration de début d’activité, laquelle sera à transmettre à l’administration fiscale.

Consultez aussi nos autres articles :