Fcpi

En résumé

La FCPI est populaire auprès des investisseurs.
Elle permet à tout le monde d’aider les petites et moyennes entreprises.
Mais en dehors de cet aspect, elle offre aussi de nombreux avantages.
Pour se lancer et investir, il faut néanmoins connaître certains points importants.
Le Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) est un organisme de placement collectif en valeur immobilière. Son rôle est centré dans la gestion de patrimoine. Il renforce les fonds propres des PME françaises.

Réductions impôt, gestion patrimoine, consultez notre article : comment investir dans un FCPI ?

Comprendre le FCPI

Le Fonds commun de placement dans l’innovation (FCPI) est un organisme de placement collectif en valeur immobilière. Son rôle est centré dans la gestion de patrimoine. Il  renforce les fonds propres des PME françaises.

Les sociétés concernées sont appelés des entreprises innovantes. Cela signifie qu’elles doivent allouer au moins 15% de leur budget aux charges de recherche et développement. Le FCPI a été créé en 1997.

Il doit respecter deux critères. D’un côté, il doit investir un minimum de 40% de leur actif en augmentation de capital. D’un autre côté, il doit avoir un choix de sociétés cibles. Et ces compagnies doivent posséder au moins 2 salariés au minimum. Et le maximum est fixé à 2000. Le FCPI est classé dans la catégorie des fonds commun de placement à risque.

Assurance vie, impôt sur le revenu, consultez notre article : tout sur le PERP !

Les avantages du FCPI

Les personnes qui investissent dans ces PME obtiennent une réduction sur son impôt sur le revenu. La somme est égale à 18% de la somme investie. Il faut noter qu’il existe un plafond sur le montant à investir. Et il varie selon la situation matrimoniale.

Pour les célibataires, la réduction d’impôt peut atteindre les 2 160 euros. Pour les mariés, il atteint les 4 320 euros. Pour tout FCPI et FIP, les modalités sont les mêmes. Néanmoins, l’investissement de proximité est plus intéressant.

En effet, elle permet une réduction de 38% en Outre-mer. L’avantage avec le FCPI est que tout le monde peut investir dans le non-côté. Il y a une réduction d’impôts sur le revenu ou sur la fortune. De plus, en cas de moins-value, l’investisseur est protégé.

Et les plus-values sont exonérées d’impôt. Comme formalité, il faut réaliser une déclaration au niveau des services fiscaux. Il faut se munir de l’attestation d’inscription en compte. S’ajoute à cela une attestation fiscale de l’établissement dépositaire. Pour investir par l’intermédiaire du FCPI, il faut se tourner vers des sociétés de gestion.

Les modalités à connaître

Quelques règles encadrent le domaine. En effet, il y a un quota d’investissement de 70% dans les valeurs immobilières.  Il peut aussi s’agir de parts de SARL émises par des entreprises « innovantes ».

Il faut noter que le reste est placé dans des instruments financiers. Ainsi, pour bénéficier de l’avantage fiscal, il faut respecter ce seuil de 70%. Le délai de vigueur est établit par la loi. De plus, il faut investir avant le 31 décembre.

Entre autres, il faut conserver les parts de FCPI pendant au moins 5 ans. Une exception est possible en cas de décès du souscripteur ou de son conjoint. Il en est de même pour une invalidité de 2ème ou 3ème catégorie. Le licenciement est aussi admis.

Les parts de FIP doivent aussi être détenues pendant 5 ans dans le cadre d’un investissement de proximité. Investir dans une PME permet aussi de réduire l’impôt sur la fortune. La réduction est égal à 50% du montant investit.

Les versements effectués peuvent atteindre les 90 000 euros. Les SCPI en assurance vie représentent également un bon investissement.

FAQ

Le mandat de conseil est utilisé pour permettre à un investisseur de bénéficier d’une sélection de PME. Celle-ci est alors réalisée par un professionnel et selon des conditions d’entrée, ou même de sorties, préalablement discutées et négociées. Dans ce cas, l’investisseur a la possibilité de souscrire lui-même au capital des PME qu’il aura choisies. Il est aussi libre de choisir lui-même le type de gestion de ses participations.

Le mandat de gestion signifie qu’un mandataire procèdera à l’investissement pour le compte de l’investisseur. C’est ce dernier qui fournit au mandataire les orientations qu’il souhaitera. Un mandat de gestion aboutit à plusieurs avantages : bonne diversification, accessibilité satisfaisante, gestion « clef en main »…

Nos autres articles vous intéresseront certainement :