Faut-il investir dans les fcpi

De nos jours, de nombreux outils sont offerts aux particuliers pour réduire leurs impôts.
Parmi les différentes offres, le FCPI est une des plus intéressantes.
Il permet d’investir son capital tout en aidant une entreprise.
Cette alternative est accessible à tout le monde et à tout moment.
Les avantages en termes de défiscalisation grâce aux FCPI sont également très importants.

Investissement de proximité, gestion de patrimoine, parts de FCPI, consultez notre article : comment investir dans un FCPI ?

Obtenir une réduction des impôts en toute facilité

Le Fonds Commun de Placement dans l’Innovation est un organisme. Il permet de transférer son épargne dans des sociétés innovantes à besoin de financement. Le capital de PME augmente alors et lui permet de développer ses activités.

Pour faire baisser ses impôts, la FCPI est la solution idéale. Une réduction est possible sur l’impôt sur le revenu. Elle peut aller jusqu’à 2 160 euros pour les personnes célibataires. Les mariés peuvent obtenir jusqu’à 4 320 euros.

Il faut noter que les réductions d’impôt sont est limitée par de l’impôt dû. C’est le contraire pour le crédit d’impôt. Entre autres, dans le cas d’une année blanche, les revenus exceptionnels sont imposés en temps normal. Grâce au FCPI et FIP il est possible d’obtenir une défiscalisation.

Les différentes modalités

Il faut noter que pour bénéficier de l’avantage fiscal, les parts de FCPI doivent être conservées pendant au moins 5 ans. En réalité, la durée est un peu plus longue. L’investissement peut être bloquée jusqu’à 10 ans.

Lors de circonstances exceptionnelles, il est même possible de dépasser ce délai. Néanmoins, cela n’est plus valable en cas de décès ou d’invalidité. Entre autres, il faut investir avant le 31 décembre.

En théorie, il est possible d’obtenir la réduction dès l’année de la souscription. Les sociétés de gestion proposent une large palette d’offre. Il suffit de sélectionner l’option la mieux adaptée.

Il s’agit donc aussi d’une bonne option pour une meilleure gestion du patrimoine. Il faut noter que les plus-values éventuelles sont exonérées d’IR. Mais elles sont toujours soumises aux prélèvements sociaux.

Le FCPI et le FIP

Les Fonds d’Investissement de Proximité est tout aussi intéressant. Il s’agit aussi d’un outil permettant de drainer l’épargne des particuliers vers les PME. Et bien sûr, les investisseurs ont des avantages fiscaux. Il faut noter que 70% des actifs du FIP sont alloués aux PME.

De plus, l’investissement de proximité en Outre-mer offre des taux très intéressants. En effet, il avoisine les 38%. Choisir les FCPI et les FIP est un bon moyen de placer son argent tout en contribuant à l’essor des pme non cotées.

En même temps, il est possible de cumuler les deux pour doubler la réduction d’impôts. Le FCPI consiste à investir dans de sociétés non cotées innovantes. Ainsi, l’opération présente certains risques. Certaines FCPI ont une mauvaise performance.

Parfois, il est même possible de perdre tous les fonds alloués. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de ne pas investir plus de 20% de ses liquidités. Les autorités de marché financier mettent toujours en garde contre ce type d’investissement.

Il faut prendre en compte toutes les informations avant de se lancer. En outre, il est conseillé de se tourner vers les organismes spécialisés et reconnus. Grâce à cela, le choix des entreprises est plus pertinent que ce soit pour un FCPI ou un FIP.

FAQ

Les frais liés à la souscription ne bénéficient pas d’une réduction d’ISF, ni même de réduction d’impôt sur le revenu.

Nos autres articles vous intéresseront certainement :