Crédit impôt porte entrée main d’œuvre

Le crédit d’impôt permet d’obtenir une déduction des impôts, laquelle est égale à un pourcentage des dépenses engagées pour certains travaux.
Le CITE ou crédit d’impôt transition énergétique est, par exemple, ouvert à tous les contribuables qui effectuent des travaux visant l’économie d’énergie, l’isolation thermique et les travaux de rénovation énergétique sur leur logement (locataires ou propriétaires ou même occupants).
Le remplacement d’une porte d’entrée moins isolante en une nouvelle avec de meilleures performances énergétiques donne droit alors à un CITE, soit un crédit d’impôt de 30%.
La main d’œuvre pour ce remplacement de porte d’entrée n’est pas incluse dans cette déduction fiscale.

Les travaux pour la rénovation énergétique réalisés sur votre habitation, vous pouvez prétendre à un crédit fiscal proposé par l’Etat. Pour de plus amples informations sur le sujet, consultez notre article : crédit d’impôt : avec ou sans main d’œuvre ?

Guide de la
Loi pinel
investir dans l’immobilier
Télécharger

Rappel sur le crédit d’impôt pour la transition énergétique

A titre de rappel, le crédit d’impôts est un avantage fiscal qui permet de déduire des impôts un pourcentage des dépenses pour certains travaux. Lorsqu’il s’agit de crédit d’impôts pour des travaux, cela concerne le CITE ou crédit d’impôts pour la transition énergétique.

Le CITE vous permet de déduire de votre impôt sur les revenus une partie des dépenses que vous avez engagées pour des travaux qui amélioreront l’efficacité énergétique de votre habitation. Le crédit d’impôt transition énergétique est donc ouvert aux personnes (qu’elles soient propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit de leur logement principal) qui effectuent des travaux pour la rénovation énergétique, à savoir les travaux en rapport avec l’économie d’énergie, l’isolation thermique (matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, volets isolants, matériaux d’isolation des parois opaques  telles que les murs ou le toit, etc.), les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable, les dépenses pour le diagnostic de performance énergétique (DPE) ou encore les équipements de raccordement à un réseau de chaleur, entre autres.

Plusieurs dépenses et équipements ouvrent donc droit au CITE. Vous pouvez d’autre part vous renseigner sur les dépenses éligibles au CITE, pour ne pas vous tromper lors de la déclaration.

Pour d’autres informations utiles sur le crédit d’impôts, consultez également notre article : tout sur le crédit d’impôt !

Crédit d’impôts pour une porte d’entrée

Une porte d’entrée qui n’est pas bien isolée entraîne un gaspillage d’énergie. L’installation d’une nouvelle porte d’entrée plus isolante vous permettra ainsi d’économiser de l’énergie et par la même occasion, de réduire votre facture de chauffage.

Cette installation vous donne donc droit à un crédit d’impôt de 30%, l’installation d’une porte d’entrée isolante étant éligible au crédit depuis 2014. Cependant, le crédit d’impôt concerne seulement le montant des travaux, et non la main d’œuvre. Vous devez ainsi conserver vos justificatifs car ils pourront vous être nécessaires.

Pour plus d’informations, consultez aussi les articles :

Reçevez le
Guide offert
et votre simulation

Les conditions pour obtenir un crédit d’impôts pour votre porte d’entrée

L’une des principales conditions est que votre porte d’entrée soit installée avant le 31 décembre, dans votre habitation principale en France. Elle doit donner vers l’extérieur. Votre résidence principale (dans laquelle sera installée la porte) doit également être achevée depuis plus de 2 ans. L’isolation de votre porte doit par ailleurs avoir un coefficient de transmission surfacique inférieur à 1,7W/m²/K. L’entreprise à laquelle vous ferez appel pour l’installation doit être reconnue garant de l’environnement (RGE). Les montants pour les travaux sont également plafonnés à 8 000 euros si vous êtes célibataire et à 16 000 euros si vous êtes en couple et soumis à une imposition commune.

Les propriétaires peuvent continuer de déduire de leur impôt sur les revenus les 30% du montant des travaux de rénovation énergétique, car la conversion du CITE est reportée au 1erjanvier 2020.Nous rappelons par contre que l’avantage fiscal concerne les dépenses en matériel, ce qui exclut les frais de main d’œuvre. Depuis le 1er mars 2016, vous pouvez également cumuler le CITE et l’éco prêt.

FAQ

Pour rappel, pour que vos travaux de rénovation soient considérés, vous devez faire appel à une entreprise labellisée RGE ou reconnue garant de l’environnement. Sinon, pour les déclarer, vous devez joindre le formulaire 2042 RICI à votre déclaration de revenus. Sachez que vous pourrez aussi le faire en ligne. C’est plus simple et plus rapide !

Consultez aussi nos autres articles :