Crédit d’impôt isolation combles

Le crédit d’impôt sert à soutenir une activité, la rendre plus attrayante, à inciter l’investissement dans un équipement écologique, etc.
Le crédit d’impôt s’adresse à la fois aux particuliers et aux entreprises.
Le crédit d’impôt permet de déduire des impôts sur les revenus les dépenses relatives à une amélioration énergétique d’une résidence principale.
Les travaux d’isolation de combles sont éligibles à un crédit d’impôt car ils entrent dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique et environnementale d’une habitation principale. S’ils sont confiés à un professionnel RGE, une réduction de 30% sur l’achat des matériaux d’isolation thermique et de la main d’œuvre est possible.

Tout savoir sur la transition énergétique, consultez notre article : crédit d’impôt : avec ou sans main d’œuvre ?

 

Guide de la
Loi pinel
investir dans l’immobilier
Télécharger

Qu’est ce qu’on entend par crédit impôt ?

Le crédit impôt est un outil permettant à l’État de soutenir une activité, de la rendre plus attractive, ou encore d’inciter l’investissement dans un bien d’équipement particulier (écologique), ou dans un secteur d’activité.

Celui-ci permet à une entreprise ou à un particulier de déduire de son impôt sur les revenus ses dépenses liées à l’amélioration énergétique de son habitation principale. Bien entendu, les habitations secondaires ne sont pas concernées par cette disposition fiscale. Ce crédit permet ainsi de bénéficier d’un avantage fiscal.

À côté de la condition concernant la résidence, d’autres conditions sont exigées. D’une part, il faut que l’habitation se trouve en France, et d’autre part, il faut également que le bouquet de travaux soit achevé depuis deux ans révolus. Par ailleurs, ce crédit concerne tout contribuable, qu’il soit imposable ou pas et qu’il soit une entreprise ou un particulier.

Tout sur les travaux de rénovation énergétique, consultez également notre article : les conditions d’éligibilité au crédit d’impôt ?

Pourquoi l’isolation des combles est-elle éligible à ce crédit fiscal ?

Tout d’abord, l’isolation des combles rentre dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique et environnementale de la résidence principale, un processus encouragé par l’État. Cela consiste à l’isolation des murs, à l’isolation thermique des parois, ou encore à l’achat d’un équipement de raccordement à un réseau, etc.

Lorsque ces travaux sont réalisés, la déperdition énergétique dans la maison est réduite, on économise sur la facture de chauffage. De plus, les nuisances sonores et les problèmes d’humidité sont limités, il faut noter que plus celles-ci sont bien isolées, plus elles génèrent des conséquences importantes et positives sur le confort, la santé et même sur les économies du contribuable.

Cela signifie que l’isolation des combles permet de répondre non seulement aux besoins d’économie, mais également aux besoins de confort et de bien être. Pour bénéficier d’un crédit fiscal, le propriétaire doit ainsi réaliser des travaux de rénovation énergétique en faisant appel à un spécialiste de l‘isolation. Seul ce dernier est en mesure de fournir une isolation efficace, non seulement en termes thermique, mais aussi acoustique.

Reçevez le
Guide offert
et votre simulation

Le crédit impôt pour l’isolation des combles

Vous pouvez vous demander sur le montant de ce crédit isolation des combles. Lorsque vous demandez l’intervention d’un professionnel RGE, vous pouvez bénéficier de 30 % de réduction sur l’achat des matériaux d’isolation thermique et de la main d’œuvre.

À titre d’exemple, si les travaux pour l’isolation des combles perdus s’évaluent à 1000 à 2000 euros TTC, le contribuable peut bénéficier d’un gain de 300 à 600 euros. Pour obtenir le crédit impôt relatif à la transition pour l’énergie, vous devez remplir correctement la feuille de déclaration de revenus (la déclaration 242RICI). N’oubliez pas de cocher la case “isolation des toitures”.

Par ailleurs, il faut conserver précieusement la facture fournie par le professionnel RGE après la réalisation des travaux, dans la mesure où l’administration fiscale pourrait la demander à n’importe quel moment.

Enfin, si vous n’êtes pas imposable ou si son montant dépasse votre impôt sur les revenus, alors, le crédit d’impôt transition vous est directement versé par le Trésor public.

 

FAQ

Pour bénéficier du CITE, il faut :

  • Être domicilié et travailler en France
  • Réaliser des travaux au sein de votre résidence principale
  • Être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit d’un logement où des travaux sont réalisés
  • Respecter les indicateurs de performance des équipements et matériaux

Vous serez sans doute intéressés par nos autres articles :